Les technologies de nos écrans

Les technologies de nos écrans
Les technologies de nos écrans

Smartphones, tablettes, ordinateurs, téléviseurs… il est indéniable que les écrans ont envahi notre quotidien. Mais il n’est pas toujours aisé de se retrouver parmi toutes les technologies existantes. Cet article est l’occasion de faire le point sur les différentes options que l’on retrouve dans le commerce.

ABGI vous présente les technologies les plus fréquemment rencontrées.

Les écrans à cristaux liquides LCD (de l'anglais Liquid Crystal Display)

 

La technologie LCD est la plus ancienne et la plus classique des technologies d’écran. Ce sont des écrans constitués de dalles en cristaux liquides dont il existe différents types. On retrouve par exemple, pour les plus courants,

  • les dalles TN,
  • les dalles VA,
  • et les dalles IPS.

Les dalles TN ont la particularité de faire varier la position des cristaux liquides ce qui offre des mouvements d’image rapides sans effet de flou. Mais le rendu de ses images n’est pas de très bonne qualité ce qui n’en fait pas une technique optimale.

Les dalles VA présentent l’avantage de bloquer la lumière de leur rétroéclairage. Cela permet d’obtenir des noirs absolus, très appréciés par les amateurs de cinéma qui recherchent des contrastes marqués.

Les dalles IPS n’affichent pas une couleur noir si sombre mais ont un fonctionnement plus rapide que les dalles VA. Elles ont surtout l’avantage de proposer des angles de vision très larges, caractéristique appréciée par les fabricants de smartphones.

 

De manière générale, la technologie LCD est constituée de types de dalles à la qualité très variable, ce qui se traduit par des écrans LCD très variables sur le marché. Certains sont très mauvais et d’autres ont des performances pouvant atteindre la qualité des technologies plus récentes comme le QLED.

 

La technologie OLED (Organic Light-Emitting Diode)

 

La technologie OLED remplace l’utilisation des cristaux liquides par des composants organiques qui fonctionnent grâce à la notion d’électroluminescence. Cette technique repose sur l’exposition d’un matériau à un courant électrique pour produire de la lumière.

Cette approche permet de ne pas avoir recours au rétroéclairage et offre donc un meilleur rendu des couleurs. Elles sont plus intenses et les noirs sont dits absolus. Elle est donc également idéale pour le visionnage de films.

Néanmoins, l’absence de rétroéclairage donne un rendu plus sombre que la technologie LCD et gère mal les pièces lumineuses. Son utilisation est donc plus efficace en reproduisant les conditions cinéma, à savoir dans une pièce sombre.

 

QLED signifie Quantum-dot Light-Emitting Diodes, soit «diodes électroluminescentes à boîtes quantiques »

 

Récemment, une nouvelle technologie est apparue sur le marché des écrans. Il s’agit du QLED. En réalité, il s’agit plutôt d’une dérive de la technologie LCD qui reprend la technique de rétroéclairage pour proposer une luminosité forte.

La différence principale avec les écrans LCD est que les dalles du QLED n’utilisent pas de simples filtres pour produire les couleurs. La technologie QLED fait appel à des filtres polarisants à boites quantiques (« quantum dots ») qui produisent des couleurs primaires plus pures.

Les écrans QLED sont particulièrement adaptés aux jeux vidéo car ils ne souffrent pas de perte de luminosité. Ils sont considérés comme la nouvelle génération d’écran car ils améliorent les défauts des autres technologies.

Les couleurs sont plus intenses que les écrans LCD mais le recours au rétroéclairage améliore la gestion des pièces lumineuses par rapport à la technologie OLED. Cela offre un bon compromis entre les deux technologies et le QLED est aussi moins énergivore (20 % d’énergie en moins).

 

Et du côté de la définition d’écran ?

 

Pour rappel, la définition d’écran se rapporte au nombre de pixels affichés à l’écran, un pixel étant les points qui composent une image. La résolution fait référence à la densité de pixel, soit à la quantité de pixels sur un espace donné.

Il existe une multitude de formats de définition différents qu’il est important de présenter ci-après :

  • SD : définition standard des DVD par exemple.
  • HD (haute définition) : pour la VOD ou les vidéoprojecteurs.
  • Full HD : utilisé sur les écrans de petite taille (ex. : smartphones de milieu de gamme) ou Blu-Ray.
  • Quad HD : écrans PC ou smartphones.
  • Ultra HD / 4K : l’Ultra HD est la « 4K » présente sur la plupart des téléviseurs du marché mais en réalité la vraie 4K est utilisée dans le milieu du cinéma et possède un ratio plus allongé (4096 x 2160 pixels contre 3840 x 2160 pixels pour l’Ultra HD).
  • 8K : elle est destinée aux grands écrans (7680 x 4320 pixels) et commence juste à se commercialiser. Les versions 8K proposent  une densité d'affichage 8 fois plus grande que la HD classique.

 

La 8K est-elle l’avenir ?

 

Comme décrite précédemment, la 4K s’impose de plus en plus comme la norme sur tous les téléviseurs. Son expansion rapide sur le marché ces dernières années nous pousse à nous interroger sur son avenir.

En effet, l’arrivée très récente de la 8K dans le panel des définitions d’écrans pourrait remettre en cause le recours massif à la 4K sur le marché des téléviseurs. Alors, est-ce que l’avenir de la 4K tout juste arrivée dans ce domaine est-il déjà incertain ? La 8K est-elle vraiment une nouvelle norme ?

La réponse est non. Actuellement, l’avancée rapide des définitions d’écran ne coïncide pas avec l’avancée des technologies de fabrication d’écran. La dernière technologie développée sur le marché est le QLED mais elle n’est pas encore assez évoluée pour proposer un véritable changement.

La conséquence pour la 8K est que l’amélioration considérable qu’apporte cette nouvelle définition n’est pas vraiment perceptible à l’œil nu, même sur les téléviseurs les plus hauts de gamme du marché. La finesse des images n’est pas flagrante. La 8K n’apporte donc pas le changement vanté par les arguments marketing des premiers vendeurs de télévision 8K.

 

Ainsi, il est important de vous rappeler que les arguments de vente ne sont pas forcément les réponses à vos besoins, dans le cadre d'une acquisition d'écran. Aussi, il pourrait être utile de se rappeler des différences évoquées dans cet article, avant votre prochain achat, pour choisir la technologie la plus adaptée à votre utilisation.

 

La 5G : entre mythes et réalités 1

 

Léa Goux
Rédactrice scientifique
ABGI France

 


Références

  • Bagher A. M., Quantum Dot Display Technology and Comparison with OLED Display Technology, International Journal of Advanced Research in Physical Science, 2017, vol. 4 (17), p. 48‑53.
  • Coffey V. C., The age of OLED displays, Optics and Photonics News, 2017.
  • Sun Y., Beyond OLED: Efficient Quantum Dot Light-Emitting Diodes for Display and Lighting Application, The Chemical Record: A Journal of the Chemical Society of Japan, 2019.
  • Ait Kaci Ali K., SD, HD, 4K, 8K… comprendre les définitions des TV, PC et smartphones en 5 mn, CNET, 2019.
  • Six N., La 8K est-elle vraiment utile pour une télévision ?, Le Monde, 2020

Lectures associées sur les écrans

L'impact des outils numériques sur le cerveau

Point de vue ABGI : l’informatique quantique

Les smartphones : Du consommateur vers l’utilisateur