Le positionnement des PME dans les programmes européens

Le 8 septembre 2022

2 programmes phares d’Horizon Europe sont spécialement destinés aux PME

EIC Accelerator

EIC Accelerator s’adresse aux PME européennes très innovantes, qui sont aussi les plus prometteuses pour se développer et mettre à l’échelle des innovations qui changent la donne. Ce dispositif apporte un soutien financier conséquent avec :

  • D’une part, une subvention (non dilutive) allant jusqu’à 2,5 millions d’euros pour les coûts de développement de l’innovation,
  • D’autre part, des investissements (investissements directs en actions) allant jusqu’à 15 millions d’euros. Le Fonds EIC gère ces investissements notamment pour la mise à l’échelle et d’autres coûts pertinents. Les entreprises travaillant sur des technologies d’intérêt stratégique européen peuvent solliciter des investissements EIC de plus de 15 millions d’euros.

En outre, les entreprises sélectionnées par EIC bénéficient d’un coaching, d’un mentorat, d’un accès aux investisseurs et aux entreprises. Elles profitent également de nombreuses autres opportunités dans le cadre de la communauté EIC. Par ailleurs, l’EIC accueille les candidatures d’innovateurs de tous les États membres de l’UE et des pays associés au programme Horizon Europe. Enfin, les appels sont ouverts sur 3 à 4 deadlines par an.

InnovSMEs

InnovSMEs est un programme, élaboré par EUREKA et la Commission européenne. En France, Bpifrance pilote le programme. Il est destiné à soutenir prioritairement les PME innovantes, à fort potentiel de croissance. Elles doivent être porteuses d’un projet d’innovation et engagées dans des projets collaboratifs (45 pays partenaires). Le programme prévoit notamment un financement à hauteur de 30/40 % en subvention.

Par ailleurs, il privilégie une approche «bottom-up». C’est-à-dire que tous les domaines technologiques, les produits, procédés et les services peuvent ainsi être concernés, à condition d’être clairement orientés marché. Le leader du projet doit être une PME de haute technologie. A savoir, consacrer 5 E.T.P. (Equivalent temps plein) à la R&D pour 100 salariés et 10 E.T.P. au-delà. Aussi, le projet cible doit être un produit, procédé ou service innovant et proche du marché. Sa phase de développement doit être de 3 ans maximum et sa commercialisation doit intervenir dans les 2 ans qui suivent la fin du projet.

Enfin, les appels sont ouverts sur 2 deadlines par an : avril et septembre.

Taux de participation des PME à EIC Accelerator

 

Les trois premiers appels à projets du dispositif pilote (octobre 2019, janvier 2020 et mars 2020) ont permis d’établir des premières tendances. Les entreprises françaises ont su démontrer leur capacité à figurer en bonne place. En effet, sur les 191 projets financés, la France apparaît en tête de classement avec 22 projets lauréats. Elle se place ainsi devant Israël (20), la Suisse (19) et l’Allemagne (19).

Par ailleurs, pour la dernière session du 6 octobre 2021, 1 098 projets ont été déposés à l’échelle européenne. Sur les 200 projets auditionnés, seuls 99 ont été sélectionnés ; soit un taux de succès de 9 %. En 2021, le financement total s’élevait à 627 millions d’euros dont les 2/3 sous forme d’investissement direct dans les entreprises (equity). Pour la France, premier pays en termes de nombre de lauréats, ce financement s’élève à 128 millions d’euros (soit 20 % du total), dont environ 91 millions d’euros sous la forme d’equity.

Lectures associées

Zoom sur le Brésil

Depuis 2006, le Brésil dispose d’un outil de soutien à la R&D et innovation très attractif, le « Lei do...

Zoom sur le Royaume-Uni

Quel avenir pour le financement de l’innovation au Royaume-Uni post Brexit ? À l’issue du Brexit et dans un contexte...

Focus sur de nouveaux programmes nationaux d’accélération pour l’innovation

Le Gouvernement choisit de conduire des investissements exceptionnels dans des secteurs ou technologies d’avenir, pendant et après la relance :...

Vous avez un projet ?
Prenez contact avec l’un de nos experts