Santé et cosmétique 2 - ABGI

Santé et cosmétique

Secteur stratégique et moteur pour l’économie française, qui compte de nombreux leaders internationaux, la filière regroupe différentes typologies de sociétés : l’industrie pharmaceutique, les biotechnologies, l’industrie des dispositifs médicaux et le monde de la cosmétique.

Les enjeux technologiques

  • Suite à la perte des brevets, apparition des génériques et bio-similaires
  • Émergence des thérapies innovantes avec de forts enjeux de développement à horizon 2020
  • Dans le secteur des dispositifs médicaux, la santé connectée, la digitalisation des technologies (robotique, IA…), les géronto-technologies émergent rapidement
  • Dans le domaine de l’industrie cosmétique, les enjeux portent sur les produits anti-âge et la naturalité des produits cosmétiques demandés par les consommateurs

Les enjeux du financement et du management de l’innovation

  • Fort niveau d’externalisation des activités de R&D de l’industrie pharmaceutique
  • Identification et valorisation des activités R&D réalisées sur des sites industriels de production
  • Valorisation et monétisation de la propriété intellectuelle
  • Mutualisation de plateformes R&D tout en maîtrisant sa propriété intellectuelle
  • Activités fortement réglementées : part importante des affaires réglementaires dans le budget de développement de nouveaux produits
  • Mise en place de l’innovation ouverte dans un domaine métier concurrentiel où la confidentialité des données est stricte

Des zones d’innovation multiples

    • Médecine personnalisée : à l’horizon 2020, la médecine personnalisée contribuera à l’évolution du parcours de soin du patient. Pour cela, les avancées en séquençage du génome sont essentielles puisqu’elles permettront d’appliquer une médication efficace pour une maladie spécifique, grâce à la connaissance du génome du patient. L’industrie de la cosmétique est également touchée par cette demande de personnalisation qui appelle les industriels à proposer une offre adaptée à la typologie de chacun, voire de recommandations personnalisées des produits cosmétiques.
    • La santé connectée : l’e-santé est en passe de révolutionner la prise en charge de la santé. De la télémédecine aux dossiers patients numériques, en passant par les applications mobiles, les technologies de la santé connectée vont permettre de répondre à un grand nombre d’enjeux de la médecine de demain, tout en bouleversant l’organisation des systèmes de soins.
    • Les produits premium : au sein de l’industrie cosmétique, l’une des tendances majeures qui s’est accélérée ces dernières années est la demande des consommateurs pour des produits luxueux ou « premium » accessibles à tous : des produits de beauté utilisables à domicile mais inspirés de salons, des produits naturels ou organiques qui utilisent des ingrédients plus nobles que des produits de synthèse.

Profils de nos experts

  • Agroalimentaire et agronomie 2

    Docteur en Biologie

    10 ans d'expérience

  • Matthieu

    Master Biotechnologie et Management

    11 ans d'expérience

  • Santé et cosmétique 1

    Ingénieur Agronome

    15 ans d'expérience

Les actualités Santé et cosmétique

Vaccin à ARN messager : une vraie révolution dans le monde de la vaccination ?

19 novembre 2020

Face aux premiers résultats dans le développement d’un vaccin contre la Covid-19, utilisant un ARN messager, les débats sur l »innovation sont ouverts.

Voir Plus

AVC : comment le détecter et le prévenir avec un nouveau traitement

28 octobre 2020

Les AVC ou accidents vasculaires cérébraux représentent aujourd’hui la troisième cause de décès en France, alors comment le prévenir avec une nouvelle piste de traitement ?

Voir Plus

L’intelligence artificielle et la recherche pharmaceutique

06 mai 2020

Quand l’intelligence artificielle se met au service de la recherche pharmaceutique, les avancées scientifiques s’accélèrent.

Voir Plus

Le trouble du comportement en sommeil paradoxal est-il prédictif de l’apparition de maladies neurodégénératives ?

22 janvier 2020

Pendant des millénaires, le sommeil a été considéré comme un état passif et similaire à la « mort », notamment par l’immobilité complète du corps. Seuls les mouvements des yeux sous les paupières donnaient lieu à des théories superstitieus

Voir Plus

Consommez 5 fruits et légumes par jour… et 1 emballage

28 juin 2018

Les acteurs de l’innovation en agroalimentaire ne s’arrêtent plus aux produits alimentaires mais s’attaquent désormais aux emballages qui les contiennent. Un champ d’investigation large est en train de s’ouvrir avec la recherche et le développement d’emballages comestibles.

Voir Plus

Une nouvelle pandémie à l’échelle mondiale : fiction ou futur annoncé ?

28 juin 2018

Depuis quelques années et les épidémies de grippes aviaires ou porcines, la menace d’une pandémie mortelle pèse sur le monde. Les récentes crises ont montré que celle-ci était possible si un virus suffisamment pathogène émergeait. Comment un tel type de virus pourrait voir le jour ? Des études récentes menées sur des « supervirus » inquiètent la communauté scientifique.

Voir Plus

La thérapie photodynamique : une alternative thérapeutique pour les tumeurs ?

28 juin 2018

La médecine de précision constitue un domaine de recherche très actif en oncologie. Elle repose principalement sur deux axes thérapeutiques : les thérapies ciblées (antiangiogéniques) et l’immunothérapie (immune checkpoints, cellules car-T, vaccins oncolytiques, etc.).

Voir Plus

Contamination microbiologique & Aliments

28 juin 2018

La contamination microbienne de laits infantiles a récemment défrayé la chronique suite à la déclaration de 38 cas de salmonellose attribués à Salmonelle agona. Salmonella agona résiste à des valeurs d’activité de l’eau (Aw) très faible de l’ordre de 0,20, ce qui explique sa présence dans du lait en poudre. Les investigations menées ont confirmé l’origine environnementale de la contamination

Voir Plus

Contamination microbiologique & Aliments

28 juin 2018

La contamination microbienne de laits infantiles a récemment défrayé la chronique suite à la déclaration de 38 cas de salmonellose attribués à Salmonelle agona. Salmonella agona résiste à des valeurs d’activité de l’eau (Aw) très faible de l’ordre de 0,20, ce qui explique sa présence dans du lait en poudre. Les investigations menées ont confirmé l’origine environnementale de la contamination [1].

Les contaminations microbiennes restent, heureusement, marginales, néanmoins, elles touchent différents secteurs de l’agro-alimentaire [2]. En dehors des préoccupations sanitaires (majeures), ces épisodes ternissent l’image des sociétés et peuvent avoir des répercussions financières non négligeables.

Ainsi se pose la question plus générale du risque microbiologique au niveau industriel mais aussi vis-à-vis du consommateur. En effet, une étude de l’ANSES indique que nos habitudes de consommateurs peuvent s’avérer risquées sur le plan sanitaire [3]. La température de nos réfrigérateurs, nos pratiques de conservation des aliments consommés ultérieurement, ou le respect des DLC ont, par exemple, été mis en cause.

Une étude récente a considéré 15 pathogènes majeurs d’origine alimentaire (10 bactéries, 3 virus et 2 parasites) et a estimé, entre 2008 et 2013, le nombre annuel d’infections alimentaires (plus ou moins graves) en France [4]. Sur cette période, les estimations sont de 1,28 à 2,23 millions de cas de toxi-infections par an. Parmi ces cas de toxi-infections alimentaires, 16 500 à 20 800 ont conduit à une hospitalisation et 250 décès ont été répertoriés.

Voir Plus

Cancers : une affaire de malbouffe ?

28 juin 2018

Ces dernières années, les avancées technologiques ont permis aux industriels de proposer une grande diversité de produits alimentaires. De ce fait, les consommateurs, friands de nouvelles saveurs, couleurs, textures ont tous peu à peu modifiés leurs habitudes alimentaires. Cependant, dans le même temps, le nombre de cancers n’a cessé d’augmenter jusqu’à devenir la première cause de mortalité en France. Existerait-il un lien entre ces deux phénomènes ?

Voir Plus

Contact

Vous souhaitez des informations complémentaires, être contacté par un de nos experts ou convenir d’un rendez-vous.