Nos secteurs Automobile, ferroviaire et transport

Automobile, ferroviaire et transport

 

Grâce à son investissement considérable en R&D (4,4 Md€ par an), l’industrie du transport constitue une véritable locomotive pour l’industrie française.
Ce secteur est en pleine révolution avec l’émergence des technologies de rupture comme la voiture autonome ou les trains sous vide.

La filière automobile

 

La filière est confrontée à un double choc conjoncturel et structurel, source de mutations importantes :

  • Choc conjoncturel, avec la crise du Covid et ses conséquences (pénurie de semi-conducteurs, fortes hausses du coût des matières premières, de l’énergie et du transport maritime). Les chaines d’approvisionnement sont profondément perturbées, et les entreprises de la filière s’en trouvent grandement fragilisées.
  • Transformation structurelle, avec la transition énergétique qui s’accélère, sous l’impulsion des pays qui ont décidé de réviser leurs objectifs de baisse globale des émissions de CO2 à horizon 2030-2050.

 

Cet objectif impose des investissements profonds, néanmoins tous les acteurs de la filière doivent rester dans la course au véhicule accessible économiquement, mais aussi vert, connecté, intelligent et automatisé.

 

En réponse, le gouvernement français a mis en place des plans d’aides et d’investissements pour soutenir les efforts de R&I et de modernisation de l’outil industriel.

Le ferroviaire

 

Le système ferroviaire français est une réussite. En effet, la France possède un réseau vaste, des trains à grande vitesse, des lignes régionales et des réseaux urbains denses et performants. Le ferroviaire reste de loin le premier moyen de transport collectif avec 102 milliards de voyageur-kilomètre.

 

Au niveau international, la compétition est aujourd’hui très forte. Le secteur connaît une vague de fusions d’entreprises visant à créer des géants. Mais des entreprises de taille plus réduite complètent l’écosystème avec des expertises spécifiques : équipements, matériaux, mécanique, signalisation, infrastructures, maintenance, contrôle, capteurs, actionneurs ou encore procédés.

 

Le futur du ferroviaire est tourné vers le numérique, le développement durable et la réduction des coûts. Il s’oriente vers des solutions flexibles et plus intégrées combinant la gestion du trafic, des véhicules, des infrastructures et des services.

Des zones d’innovation multiples

Mécanique et matériaux

 

Réduction de masse sur 4 axes principaux : l’allègement, les nouveaux matériaux, les nouveaux procédés d’assemblage et la fabrication additive.

 

    Développement durable

     

    Amélioration de la production : développement des carburants et sources d’énergie alternatifs, amélioration des rendements des moteurs et des systèmes de propulsion et optimisation de l’électronique de puissance.

    Nouvelles technologies

     

    La modélisation est stratégique pour l’aérodynamisme et l’amélioration de la tribologie. L’innovation intervient également sur l’acoustique, l’électrification, la robotique, le numérique, ou la réalité virtuelle.

    Systèmes embarqués

     

    Le véhicule connecté et autonome révolutionne les marchés traditionnels et impose un développement des systèmes embarqués connectés et sécurisés.

    L’actualité 

    Les enjeux de la filière automobile

    La filière automobile est confrontée à un double choc conjoncturel et structurel comme elle n’en a jamais connu depuis sa...

    Découvrez Mygale : acteur majeur à la pointe de l’innovation dans le sport automobile international

    ABGI présente l'interview de Bertrand Decoster, PDG de Mygale, concepteur et constructeur de voitures de course.

    Filière Auto : État des lieux proposé par ABGI

    L'écosystème résiste au mieux et bénéficie d'un plan de relance exceptionnel. ABGI a souhaité proposer un état des lieux de...

    Vous avez un projet ?
    Prenez contact avec l’un de nos experts